Numéros d'urgence

 

                     

 

 

 


 

 

 

Médecin de garde

Nouvelle organisation à  compter du 3 septembre 2012 : tous les soirs en semaine de 20h jusqu'à minuit (y compris samedis, dimanches et jours fériés) un numéro unique 03.69.55.33.33
En cas d'urgence, composez le 15.

 Pharmacies de garde

Pour connaître la pharmacie de garde du jour : 3237 ou http://www.ars.alsace.sante.fr/Internet.alsace.0.html

Manifestations

A venir

Samedi 15 juin 2024 à 16h00
Vernissage de l'exposition de l’artiste Annick HUBER, sous le titre « invitation au voyage, à la contemplation »en l’Eglise Abbatiale de Saint-Jean-Saverne.
Exposition visible jusqu'au mois d'octobre.

Samedi 22 juin 2024
Fête de la Musique au Mont-Saint-Michel, organisée par " Les Amis du Club Vosgien"
Tartes flambées et petite restauration à partir de 19h00
 
29 juin 2024
Le Club de la Tricolore TSJ SAVERNE BASKET organise le samedi 29 juin un concert Pop Rock avec le Groupe You. Tartes flambées et petite restauration à partir de 19h00

Abbaye : présentation

Sur le domaine de Megenhelmeswiller, devenu Cella  Sancti Johannis par la donation de 1126-1127,  le nouveau propriétaire, l’abbaye de Sankt Georgen en Forêt Noire fit construire dans le troisième quart du XIIe siècle une abbaye, placée sous l’invocation de Jean le Baptiste, pour accueillir une communauté de moniales bénédictines. L’histoire de cette communauté et des bâtiments conventuels n’est bien connue qu’à partir de la fin du XVIIe siècle, lorsqu’il fallut reconstruire, “ une seconde fondation “ selon les archives, l’abbaye anéantie par un siècle de conflits dévastateurs. Seule fut conservée la nef romane de l’abbatiale, remaniée et dotée d’une tour-porche. Tous les autres bâtiments, conventuels et annexes, firent l’objet d’un vaste programme de reconstruction, commencé en 1729 par les travaux à l’abbatiale et terminés en 1756 à l’achèvement de la maison du receveur. Puis succédèrent les travaux de réaménagement intérieur de l’abbatiale, pourvue d’un décor et d’un mobilier baroques dans le goût du jour.
L’abbaye ferma ses portes le 1er octobre 1792, et l’ensemble des terres et des bâtiments de l’enclos conventuel, déclarés Biens Nationaux, fut acquis le 22 décembre 1796 par un collectif des 72 chefs de famille de Saint-Jean qui lotirent leur propriété le 10 janvier 1798, à l’exception de l’église, l’ancienne abbatiale, promue église paroissiale. Cette église catholique Saint-Jean-Baptiste de Saint-Jean-des-Choux figure sur la liste initiale des Monuments Historiques de 1840, liste dite de Mérimée, et le classement Monument Historique a été confirmé au J.O. du 16 février 1930, aux côtés des deux autres anciennes abbatiales romanes de la région, l’église Saint-Etienne de Marmoutier et l’église Saints-Pierre-et-Paul de Neuwiller-lès-Saverne.
( WOLLBRETT A., Le couvent des Bénédictines ( 1127-1792 ),dans Pays d’Alsace. B.SHASE N° 127 bis,
Saint-Jean-Saverne, 1984, p. 13 à 17 )

|Haut de page|